J’aère 10 minutes, 2 à 3 fois par jour

L'aération permet de chasser l'humidité et les polluants, et d'améliorer l'air intérieur. Inutile d'aérer très longtemps (en hiver, cela peut refroidir les murs et favoriser la condensation et le développement de moisissures... sans parler des pertes d'énergie, donc d'argent)

Le plus efficace ?
Ouvrir des fenêtres opposées pour créer un courant d'air... 10 minutes d'aération suffisent alors. Renouveler l'opération 2 ou 3 fois par jour, et après des activités qui libèrent de l'humidité (ex : douche) ou des polluants (ex : bricolage).

 

Je fais le tri dans mes produits d’entretien

Pour le ménage, je choisis des produits écolabellisés (qui ne sont pas forcément plus chers à l'achat !).
... et pourquoi ne pas profiter de la Journée de l'Air pour tenter la fabrication de produits "maison", à base de vinaigre et de bicarbonate ?

Pour nettoyer ou détartrer, pour la cuisine, la salle de bains, ou encore les toilettes, de nombreuses recettes permettent de faire des économies tout en protégeant sa santé et l'environnement : découvrez-les !

 

Pour le bricolage et la décoration, je choisis les produits les moins polluants possibles

Je choisis des produits qui émettent le moins de polluants possible en me référant à l'étiquetage ci-contre. Je choisis de préférence les produits classés en "A +".
J'aère plus fréquemment pendant et après les travaux.

De nombreuses structures se mobilisent tout au long de l'année pour informer le public sur la qualité de l'air intérieur. Retrouvez-les dans l'annuaire du site infoairinterieur.fr !